SORIA INMUNEO BG STIMULE IMMUNITE 48 CPR

34.75

Pas en stock. En réapprovisionnement.

FacebookTwitterGoogle Plus

Description

COLOSTRUM

première sécrétion des glandes mammaires après l’accouchement.

  • change après 3 jours en lait ordinaire

  • protège le nouveau-né contre les infections jusqu’à ce que son système immunitaire soit développé

  • favorise le développement immunitaire de la flore intestinale du nourrisson grâce à sa teneur élevée en protéines gélifiés

Composition:

  • ressemble au sérum sanguin.

  • contient une petite quantité de globules rouges et beaucoup de leucocytes.

teneur élevée en:

• Ig: IgG, IgM, IgA -7%- (1% lait).

• Cuivre et fer.

• Oligosaccharides.

• Facteurs de croissance.

• Substances antimicrobiennes.

• Cytokine, peptides, substances bio-actives.

• Lipides, protéines.

• Tumor Necrosis Factor.

• Lactoferrine, lactoalbumine, caséine.

La LACTOFERRINE ou la protéine rouge est une glycoprotéine au fer appartenant à la famille transferrine.

Propriétés biologiques de la lactoferrine****:

Substance importante du système immunitaire dans les muqueuses, le colostrum et le lait. Se libère dans le sérum grâce aux neutrophiles en cas d’infections, d’inflammation, de tumeurs ou un excès de fer. Si pas présente dans le neutrophile, celui-ci perd sa capacité bactéricide et augmente le risque d’infections. Inhibition due a une malnutrition, faiblesse, insuffisance hépatique, saturation de fer, diabète.

Propriétés:

  • Modulation immunitaire

• Maturation des leucocytes.

• Différentiation de la cellule.

• Inhibe la réaction des cytokines.

• Empêche la formation des radicaux peroxydes et la libération de H2 par les phagocytes.

• Régule la disponibilité du fer.

captation du fer nécessaire à la croissance bactérienne, prévention des infections mammaires en dehors de la période de lactation.

  • stimule une série de réactions qui induisent la réaction immunitaire.

  • déstabilise la paroi membranaire externe des bactéries: destruction ou dégradation enzymatique..

  • agit avec d’autres facteurs d’immunité présents dans les sécrétions:

• lysosomes, IgG ,IgA,

• peptides antimicrobiennes

  • améliore l’activité des substances antimicrobiennes: B- lactamines et azol fongicides.

  • relié à la production des cytokines et Tumor Necrosis Factor.

Antitumoral:

  • empêche la formation des lésions cancéreuses en cas de tumeurs intestinales chez les rats.

  • augmente l’activité des cellules “Natural Killer” en cas de tumeurs de la rate.

  • activité préventive contre le cancer chez les animaux: tumeurs de la vessie, de l’oesophage et des poumons.

Autres actions de la lactoferrine

  • inhibe l’infection virale en cas d’: HIV, Hépate C, Cytomégalovirus et Haemophilus influenzae.

  • améliore les infections dermatologiques Tricophitón Mentagrophites.

  • augmente la phagocytose.

  • améliore la proportion lymphocytaire.

  • améliore la flore intestinale via les bifidobactéries.

  • améliore les symptômes de Tinea Pedis.

LA FLORE INTESTINALE

La vie intra-utérine est stérile. La contamination se fait à l’accouchement avec une colonisation rapide du système digestif. Après 2 à 5 jours les bifidobactéries sont présentes dans les selles.

Le pH du dépôt lactique nourrisson est 5-5,5.

Le pH du dépôt lactique du biberon est 7 du au changement de la flore des putréfaction.

Plus de 40% du poids des selles sont de micro-organismes (400 espèces). La flore intestinale est très dynamique et se renouvelle constamment (tous les 2 jours).

L’estomac à jeun est quasi stérile 1000 micro-organismes par ml, pH<3. La partie initiale de l’intestin grêle: 104 micro-organismes/ml: Streptococces, Lactobacillus et un peu de Bifidobacterium.

La partie distale de l’intestin grêle: 107 microorganismes/ml: flore variée. Dans le côlon la flore est identique à celle des selles: 90% sont des micro-organismes anaérobes.

Des changements dans la flore intestinale se produisent du au dérèglement de la fonction de l’estomac, mauvaise alimentation, péristaltisme intestinal, rétrécissement intestinal ou diverticule, entérite: maladie de Crohn, colite ulcéreuse, sclérodermie, antibiotiques, irradiations rayons x de la zone abdominale, fistules, coliques gastriques et intestinales, cirrhose du foie, troubles du système immunitaire, tension nerveuse, psychologique (stress, dépression), tumeurs, médication.

Fonction de l’intestin:

absorption d’eau et d’électrolytes

  • propulsion des selles

  • rassemblement et évacuation des selles

• muqueuse intestinale:

  • protection contre les lésions

  • glissement des selles

  • protection contre l’activité bactérienne et les acides

  • livraison d’énergie par les bactéries responsables de la putréfaction et de la fermentati

• flore de fermentation

  • se nourrit de glucides

  • produit de l’acide lactique, de l’acétate, acide formique, acide éthylique et gaz (méthane, co2, oh)

• flore de putréfaction

  • se nourrit de protéines

  • produit de l’hydroxyde de sulphate (méthylène, éthylène), mercaptanes, ammoniac, indol, escatol

PROBIOTIQUES

Des suppléments microbiennes sont favorables pour la flore intestinale de l’hôte: Lactobacillus acisophyllus, -casei, Bifidobacterium bifidi,-adolescentes, Bifidobacterium longum, Sreptococcus salivarius,-thermophyllus.

Effets de probiotica :

  • empêche la colonisation des germes pathogènes.

  • produit des substances antimicrobiennes.

  • favorise la prise de poids.

  • produit des vitamines du groupe B, vit K, …

  • améliore le péristaltisme et l’équilibre de la flore.

  • ralentit le vieillissement de la cellule.

  • améliore la digestion.

PREBIOTIQUES

Suppléments alimentaires non digestibles avec un effet favorable sur la flore intestinale. Ils sont favorables pour le hôte et sont une alimentation de fermentation pour la flore :inuline, oligofructose, pectine, hémicellulose, mucilages.

Source de réserve d’amidon de 36000 espèces de plantes: racine de chicorée 60 %; guimauve 50 %; artichaut; poireau; asperge; ail; oignon

Hydrolyse avec des acides ou inulinase donne de la fructose.

Caractéristiques

  • effet adoucissant (cfr. longueur de chaînes fructose).

  • résiste la démolition enzymatique,

  • se comporte tant que fibre alimentaire,

  • remplace les graisses et les sucres

• l’oligofructose contient 7 chaînes de fructose.

• goût sucré (fluide ou en poudre).

• fibre alimentaire pour le bifidus.

• diminue clostridium et bactéries.

• fermente dans la flore en acétate 55%, acide lactique 25%, acide propionique 10%, butyrate 5%.

• crée un pH favorable, stimule la fermentation et inhibe les germes pathogéniques

• excrétée en gaz 10% et en selles 40%.

Effet de l’inuline et de l’oligofructose

• substitution de sucres et de graisses

• augmente la volume des selles

• stimule le péristaltisme intestinal

• favorise le développement de la bonne flore intestinale (fermentation)

• diminue le cholestérol et les triglycérides

• augmente le HDLl et diminue le LDL

• diminue le PH dans le côlon

• influence favorable sur l’insuline et le glucagon

• influence favorable sur la production du vit. B et K

• améliore l’équilibre des minéraux entre le calcium, le fer et le magnésium

β****-glucanes

β-glucanes sont des polysaccharides de D-glucose aux liaisons β. On les trouve essentiellement dans la cellulose des plantes, le son des céréales, les parois cellulaires de la levure de boulanger, certains champignons et bactéries et sont actifs sur le système immunitaire.

Propriétés:

  • immunomodulant: prévention et traitement des infections virales, bactériennes, fongiques ou parasitaires (respiratoires, digestives, cutanées,…)

  • hypocholestérolémiant

  • antioxydant

  • antitumoral (antimutagène, antioxydant)

  • protège contre le chimio et le RX

  • autres: hépatoprotecteur, anti-inflammatoire, aide à abaisser la tension artérielle et la glycémie, hématopoïétique, anticoagulant

Effet sur le système immunitaire

stimulation de la production de macrophages et leur activité phagocytaire

activation des cellules NK

stimulation des monocytes et des neutrofyles

augmentation de la mobilisation des cellules immunitaires dans les zones atteintes

activation des cellules T auxiliaires et T cytotoxiques

activation des leukocytes parce qu’ils libèrent les cytokines:

• IL-1: activation des lymphocytes

• IL-2: prolifération des cellules T, prolifération et différenciation des cellules B

• IL-4: activation des lymphocytes B et des cellules hématopoïétiques pluripotentes

• IL-8 ou facteur chimiotactique des neutrophiles

• IFN g: effet antiviral et antitumoral

  • restauration de l’équilibre Th-1 / Th-2
  • faiblesse, malnutrition

  • colitis ulcérosa

  • mauvaise hygiène buccale: caries, Sjorgren, mucus, plaque

  • flore intestinale perturbée

  • diarrhée corrélée à la déficience immunitaire

  • maladies infectieuses: profilaxis et traitement

  • infections par le rota virus: diarrhée infantile

  • prévention des infections respiratoires par une augmentation d’IgA

  • des maladies immunitaires (générale)

  • allergies (générale)

  • prévention des maladies de divisions cellulaires

inuline, fructose, colostrum, lactoferrine, bifidus bifidum, streptococcus thermophilus, farine de riz, cellulose, arôme naturelle de vanille et de fraise.

  • adultes: 2 à 3 comprimés par jour.

  • enfants: 1 comprimé par jour.

Informations complémentaires

Marque