ELLAONE 30 MG 1 CPR

24.28

En stock

FacebookTwitterGoogle Plus

Description

Qu’est-ce qu’ellaOne et dans quels cas est-il utilisé

ellaOne est un contraceptif d’urgence

ellaOne est un contraceptif dont l’objet est d’éviter une grossesse après un rapport sexuel non protégé

ou en cas d’échec de votre méthode contraceptive. Par exemple :

  • si vous avez eu des rapports sexuels sans protection contraceptive ;
  • si votre préservatif, ou celui de votre partenaire, s’est déchiré, a glissé ou s’est enlevé, ou si vous avez oublié d’en utiliser un ;
  • si vous n’avez pas pris votre pilule contraceptive tel que recommandé.

Vous devez prendre le comprimé le plus rapidement possible après un rapport sexuel et dans un délai

maximal de 5 jours (120 heures).

Ceci est dû au fait que le sperme peut survivre jusqu’à 5 jours dans votre corps, après un rapport

sexuel.

Ce médicament convient à toute femme en âge de procréer, y compris les adolescentes.

Vous pouvez prendre le comprimé n’importe quand au cours du cycle menstruel.

ellaOne ne fonctionne pas si vous êtes déjà enceinte

Si vous avez un retard de règles, il se peut que vous soyez enceinte. Quand vos règles ont du retard ou

si vous notez des symptômes indicateurs de grossesse (seins lourds, nausées matinales), vous devez

consulter un médecin ou tout autre professionnel de santé avant de prendre le comprimé.

La prise du comprimé ne vous empêchera pas de tomber enceinte si vous avez ensuite des rapports

sexuels non protégés.

Les rapports sexuels non protégés à quelque moment que ce soit au cours de votre cycle peuvent

aboutir à une grossesse.

ellaOne ne peut pas être utilisé comme méthode de contraception régulière

Si vous n’avez pas de méthode de contraception régulière, adressez-vous au médecin ou au

professionnel de santé qui vous suit pour en choisir une qui vous convient personnellement.

Comment fonctionne ellaOne

ellaOne contient la substance ulipristal acétate qui agit en modifiant l’activité de l’hormone naturelle,

la progestérone, qui est nécessaire pour que l’ovulation ait lieu. Ce médicament fonctionne ainsi en

retardant l’ovulation. La contraception d’urgence n’est pas efficace dans tous les cas. Sur 100 femmes

recevant ce médicament, environ 2 tomberont enceintes.

Ce médicament est un contraceptif utilisé pour empêcher le début d’une grossesse. Si vous êtes déjà

enceinte, il n’arrêtera pas la grossesse en cours.

La contraception d’urgence ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles

Seuls les préservatifs peuvent vous protéger des infections sexuellement transmissibles. Ce

médicament ne vous protégera pas contre l’infection par le VIH ou toute autre maladie sexuellement

transmissible (par ex. chlamydia, herpès génital, verrues génitales, gonorrhée, hépatite B et syphilis).

Demandez l’avis d’un professionnel de santé si vous vous inquiétez à ce sujet.

Il y a d’autres informations sur la contraception à la fin de cette notice.

Quelles sont les informations à connaître avant de prendre ellaOne

Ne prenez jamais ellaOne

  • si vous êtes allergique à l’ulipristal acétate ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6. Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre pharmacien, votre médecin ou un autre professionnel de santé avant de prendre

ce médicament :

  • si vos règles ont du retard ou si vous ressentez des symptômes de grossesse (seins lourds, nausées matinales), car vous pourriez déjà être enceinte (voir rubrique  » Grossesse, allaitement et fertilité « ) ;
  • si vous souffrez d’une forme sévère d’asthme ;
  • si vous avez une maladie du foie.

Chez toutes les femmes, le contraceptif d’urgence doit être pris le plus rapidement possible après le

rapport sexuel non protégé. Il existe certaines données selon lesquelles l’efficacité de ce médicament

serait moindre avec une augmentation du poids corporel ou de l’indice de masse corporelle (IMC),

mais ces données étaient limitées et non concluantes. Donc ellaOne est toujours recommandé pour

toutes les femmes quel que soit leur poids ou leur IMC.

Il est recommandé de vous adresser à un professionnel de santé si vous vous inquiétez quant à la

survenue de problèmes associés à la prise d’un contraceptif d’urgence.

Si vous êtes enceinte malgré la prise du comprimé, il est important que vous consultiez votre médecin.

Voir rubrique  » Grossesse, allaitement et fertilité  » pour de plus amples renseignements.

Autres contraceptifs et ellaOne

Il se peut que ce médicament rende temporairement moins efficaces les contraceptifs hormonaux

réguliers tels que les pilules et les patchs. Si vous prenez actuellement un contraceptif hormonal,

continuez à l’utiliser comme d’habitude après avoir pris ce médicament, mais prenez soin d’utiliser

ensuite des préservatifs chaque fois que vous avez des rapports sexuels jusqu’à vos prochaines règles.

Ne prenez pas ce médicament en même temps qu’une autre pilule contraceptive d’urgence qui

contient du lévonorgestrel. En prenant les deux ensemble, vous pourriez rendre ce médicament moins

efficace.

Autres médicaments et ellaOne

Informez votre pharmacien, votre médecin ou un autre professionnel de santé si vous prenez ou avez

récemment pris tout autre médicament, y compris des médicaments obtenus sans ordonnance ou

médicaments à base de plantes médicinales.

Certains médicaments peuvent empêcher ellaOne d’agir efficacement. Si vous avez utilisé l’un des

médicaments mentionnés ci-après au cours des 4 dernières semaines, ellaOne peut être moins

approprié pour vous. Votre médecin peut vous prescrire un autre type de contraceptif d’urgence (non

hormonal), à savoir un dispositif intra-utérin au cuivre (DIU-Cu) :

  • médicaments utilisés pour traiter l’épilepsie (primidone, phénobarbital, phénytoïne, fosphénytoïne, carbamazépine, oxcarbazépine et barbituriques, par exemple) ;
  • médicaments utilisés pour traiter la tuberculose (rifampicine, rifabutine, par exemple) ;
  • traitement utilisé pour traiter l’infection par le VIH (ritonavir, éfavirenz, névirapine) ;
  • médicament utilisé pour traiter les infections fongiques (griséofulvine) ;
  • préparations à base de plantes contenant du millepertuis (Hypericum perforatum).

Parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser ellaOne lorsque vous utilisez (ou avez

récemment utilisé) l’un des médicaments mentionnés ci-dessus.

Grossesse, allaitement et fertilité

Grossesse

Avant de prendre ce médicament, si vous avez un retard de règles, informez-en votre pharmacien,

votre médecin ou un autre professionnel de santé, ou faites un test de grossesse afin de vous assurer

que vous n’êtes pas déjà enceinte (voir « Avertissements et précautions « ).

Ce médicament est un contraceptif utilisé pour empêcher un début de grossesse. Si vous êtes déjà

enceinte, il n’interrompra pas la grossesse en cours.

Si vous êtes enceinte malgré la prise de ce médicament, rien n’indique qu’ellaOne puisse affecter

votre grossesse. Il est cependant important de contacter votre médecin. Comme pour toute grossesse,

votre médecin peut vouloir s’assurer qu’elle n’est pas extra-utérine. Ceci est particulièrement

important si vous souffrez de graves douleurs abdominales (du ventre) ou si vous avez des

saignements ou si vous avez déjà eu une grossesse extra-utérine, une chirurgie tubaire ou une

infection génitale à long terme (chronique).

Si vous êtes enceinte malgré la prise d’ellaOne, il vous est recommandé de demander à votre médecin

d’enregistrer votre grossesse dans un registre officiel. Vous pouvez également déclarer cette

information personnellement sur le site www.hra-pregnancy-registry.com. Vos données resteront

anonymes : personne ne saura que cette information vous concerne. Partager vos informations peut

contribuer à aider ultérieurement des femmes à comprendre la sécurité et les risques d’ellaOne

pendant une grossesse.

Allaitement

Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez un bébé, n’allaitez pas pendant une semaine

après avoir pris ce médicament. Pendant cette période, il est recommandé d’utiliser un tire-lait afin de

maintenir la production de lait, mais de jeter votre lait. L’effet de l’allaitement de votre bébé au cours

de la semaine consécutive à la prise de ce médicament n’est pas connu.

Fertilité

Ce médicament n’affectera pas votre fertilité. Si vous avez des rapports sexuels non protégés après

avoir pris le comprimé, cela ne vous empêchera pas de tomber enceinte. Il est donc important que

vous utilisiez des préservatifs jusqu’à vos prochaines règles.

Si vous souhaitez commencer ou continuer à employer une méthode régulière de contraception après

avoir utilisé ce médicament, vous le pouvez mais vous devez également utiliser des préservatifs

jusqu’à vos prochaines règles.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Après avoir pris ce médicament, certaines femmes ressentent des vertiges, une somnolence, une vision

floue et/ou des troubles de l’attention (voir rubrique 4 « Quels sont les effets indésirables

éventuels ? ») : ne conduisez pas de véhicules, ou n’utilisez pas de machines si vous ressentez ces

symptômes.

ellaOne contient du lactose

Si votre médecin ou tout autre professionnel de santé vous a informé que vous aviez une intolérance à

certains sucres, informez votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Comment prendre ellaOne

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les

indications de votre pharmacien, de votre médecin ou d’un professionnel de santé. Vérifiez auprès de

votre pharmacien ou de votre médecin en cas de doute.

Comment prendre le comprimé ellaOne

  • Prendre un comprimé par voie orale le plus tôt possible et moins de 5 jours (120 heures) après avoir eu un rapport sexuel non protégé ou après l’échec de votre méthode contraceptive. N’attendez pas pour prendre le comprimé.
  • Vous pouvez prendre le comprimé à n’importe quel moment de votre cycle menstruel.
  • Vous pouvez prendre le comprimé à n’importe quel moment de la journée, soit avant, pendant ou après un repas.
  • Si vous utilisez l’un des médicaments qui peuvent empêcher ellaOne d’agir efficacement (voir section 2  » Quelles sont les informations à connaître avant de prendre ellaOne « ) ou si vous avez utilisé l’un de ces médicaments dans les 4 dernières semaines, l’efficacité d’ellaOne peut être diminuée pour vous. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien avant d’utiliser ellaOne. Votre médecin peut prescrire un autre type de contraceptif d’urgence (non hormonal), à savoir un dispositif intra-utérin au cuivre (DIU-Cu).

Si vous vomissez après avoir pris ellaOne

Si vous vomissez moins de 3 heures après avoir pris le comprimé, prenez un autre comprimé le plus

rapidement possible.

Si vous avez de nouveaux rapports sexuels après avoir pris ellaOne

Si vous avez des rapports non protégés après avoir pris le comprimé, cela ne vous empêchera pas de

tomber enceinte. Après avoir pris le comprimé et jusqu’à vos prochaines règles, vous devez utiliser

des préservatifs chaque fois que vous avez des rapports sexuels.

Si vos prochaines règles sont en retard, après avoir pris ellaOne

Après avoir pris le comprimé, il est normal que vos règles suivantes soient quelques jours en retard.

Toutefois, si vos règles ont plus de 7 jours de retard, si elles sont anormalement peu abondantes ou

anormalement abondantes, ou si vous ressentez des symptômes comme des douleurs abdominales

(ventre), une tension douloureuse des seins, des vomissements ou des nausées, il se peut que vous

soyez enceinte. Vous devez faire un test de grossesse immédiatement. Si vous êtes enceinte, il est

important que vous consultiez un médecin (voir rubrique  » Grossesse, allaitement et fertilité « ).

Si vous avez utilisé plus d’ellaOne que vous n’auriez dû

Aucun effet nocif grave n’a été rapporté après la prise d’une dose plus élevée de ce médicament que

celle recommandée. Toutefois, demandez conseil à votre pharmacien, votre médecin ou tout autre

professionnel de santé. Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez

plus d’informations à votre pharmacien, votre médecin ou tout autre professionnel de santé.

Informations complémentaires

Notice Télécharger